Gâteau renversé aux pommes et au sirop d’érable

DSC_0364

DSC_0376

DSC_0371

Le mercredi, j’improvise toujours une recette gourmande à réaliser avec mes petits neveux pour le goûter. Ils sont toujours prêts à enfiler le tablier pour m’aider, surtout quand il s’agit de goûter la pâte et lécher les cuillères ! En général, je ne me prends pas la tête et je fais avec ce que j’ai sous la main en privilégiant au maximum les produits de saison. Cette fois-ci, c’était pommes et sirop d’érable ! La recette est simplissime à faire, il ne vous faudra pas plus de 15 min pour la préparer sans compter le temps de cuisson. Le gâteau est super moelleux, les pommes ultra fondantes et bien caramélisées avec le petit goût de sirop d’érable qui va bien. Bien sûr, je ne me suis pas arrêtée là dans la gourmandise, j’ai accompagné cette petite tuerie d’une crème chantilly maison à la vanille. Après tout, par ces températures qui frôlent le zéro, on a besoin de recettes bien réconfortantes comme celles-ci pour se remonter le moral non?

Pour 8 personnes :

  • 150 g de farine
  • 125 g de beurre demi-sel
  • 60 g de sucre vergeoise ou cassonade
  • 60 g de sucre en poudre
  • 3 oeufs
  • 1/2 sachet de levure
  • 3 pommes
  • 8 cl de sirop d’érable

Pour la chantilly qui accompagne :

  • 30 cl de crème liquide entière bien froide
  • 3 cuil. à soupe bombées de sucre glace
  • 1/2 gousse de vanille (ou vanille en poudre)

Préchauffez le four à 180°. Dans un saladier, fouettez les oeufs avec les sucres. Ajoutez la farine et la levure. Mélangez et terminez par le beurre fondu en remuant bien. La pâte est prête. Pelez les pommes et coupez-les en quartiers fins. Versez le sirop d’érable dans un moule à manqué en égalisant bien sur tout le fond du moule. Disposez-y les quartiers de pommes en rosace en les chevauchant afin de les répartir dans tout le moule. Versez la pâte par-dessus et enfournez 30 à 35 min environ. Vérifiez la cuisson avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche. Laissez reposer 5 min puis démoulez. Laissez tiédir et préparez la chantilly. Montez la crème bien froide en chantilly ferme puis ajoutez le sucre glace et les graines de vanille. Fouettez pour bien les incorporer. Gardez au frais jusqu’au moment de servir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Food Truck Festival Amsterdam 2016

En Juillet, je me suis fait une petite escapade à Amsterdam avec une amie qui rêvait d’y aller depuis longtemps. De mon côté, c’est la première fois que j’y allais en été et j’ai été ravie de découvrir toutes les activités proposées par la ville pendant les mois de Juillet et Août : bon nombre de festivals, concerts, marchés, brocantes, etc. Nous n’avons pas eu le temps de tout faire évidemment mais nous avons quand même pu tester le Festival Trek, un festival de food trucks, musique et théâtre à l’entrée gratuite. Organisé du 14 au 17 Juillet, il se tenait au milieu du superbe et verdoyant Amstelpark en périphérie de la ville. Force est de contester que les amstellodamois ont quand même un grand sens du détail et de l’esthétisme. Tout, absolument tout, du bar aux food trucks en passant par le DJ (juché sur un tracteur au milieu de cagettes en bois et de bottes de paille), rappelait un esprit vintage et seventies. Le choix du lieu était juste parfait car il offrait tout un tas de coins ombragés et agréables pour se poser, boire un verre et manger. J’ai apprécié également le grand choix au niveau food trucks, il y en avait pour tous les goûts : tortillas, churros, crêpes, burgers, grillades, produits bio et vegan, cuisine indienne et surinamaise, cuisine orientale avec mention spéciale pour le stand de pâtisseries turques et ses tables basses, coussins, tapis, thé à la menthe et chichas. Seul petit bémol, j’espérais pouvoir goûter des spécialités hollandaises mais ils n’en proposaient quasiment pas. J’ai quand même été contente de goûter à la cuisine du Surinam (une ancienne colonie hollandaise) que je ne connaissais et qui fut une très belle découverte. Autre point fort à noter : l’ambiance. A la tombée de la nuit, une fois tout le monde bien rassasié, le festival s’est paré de belles couleurs, les guirlandes colorées se sont allumé et les étendues d’herbe transformé en piste de danse. En résumé, cet événement bien étudié et bien organisé est une parfaite option pour passer sa soirée dans un bel endroit, tout en mangeant bien et en écoutant de la bonne musique, mais aussi une occasion de rencontrer des locaux (le lieu étant assez éloigné du centre, il est plutôt déserté par les touristes). Moi qui pensais qu’Amsterdam n’était pas vraiment une destination idéale pour l’été, avec ce type de festival j’ai formellement changé d’avis et je conseille vivement d’aller visiter cette ville formidable pendant cette période !

IMG_5650

IMG_5661

IMG_5641

IMG_5654

IMG_5644

IMG_5666

IMG_5673

IMG_5647

IMG_5678

IMG_5681

IMG_5695

IMG_5699

IMG_5707

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cheese-cake sans cuisson au chocolat blanc, abricot et romarin


DSC_0435

DSC_0406

cheesecke-abricot-romarin-chocolat-blanc

Me voici de retour sur le blog après 1 mois de vadrouille sur les routes, à Amsterdam d’abord puis changement de décor complet vers le Larzac, la Lozère et l’Ardèche. J’ai totalement abandonné le blog pendant plusieurs semaines, mais je dois dire que me couper d’internet et des réseaux sociaux m’a fait un bien fou ! Et je reviens les bras chargés de bonnes choses que je suis impatiente de vous faire découvrir… Tout d’abord, j’ai ramené d’Ardèche de la faisselle de brebis bio directement achetée à la ferme et de bons abricots bien mûrs et juteux trouvés sur le marché. On le sait, le choix de bons produits est très important pour réussir une recette et je le confirme d’autant plus après dégustation : je n’ai jamais mangé aussi bon cheesecake de ma vie !

Pour 8 personnes :

Pour la base en biscuits :

  • 125 g de speculoos ou autre biscuit (Bastogne, Thé Lu, etc.)
  • 75 g de beurre fondu

Pour la crème au fromage et chocolat blanc :

  • 250 g de faisselle bio de brebis ou de fromage frais (type Philadelphia ou St-Morêt)
  • 250 g de chocolat blanc à dessert
  • 25 cl de crème liquide entière
  • 2 cuil à soupe de sucre glace
  • 1 demi-feuille de gélatine de 2 g

Pour la compotée d’abricots et romarin :

  • 6 abricots bien mûrs
  • 3 cuil à soupe de sucre en poudre
  • 2 branches de romarin
  • 1/2 feuille de gélatine de 2 g

Pour le décor :

  • 2 abricots frais
  • branches de romarin

Réalisez le fond en biscuits. Sur un plan de travail, disposez les biscuits et écrasez-les grossièrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Mélangez-les au beurre fondu. Disposez un grand cercle ou rectangle à pâtisserie (ou 8 petits) sur une plaque de four tapissée de papier sulfurisé. Certains tapissent l’intérieur de leur cercle avec des bandes de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage du cheesecake. Personnellement, je n’en met pas car j’utilise un chalumeau pour réchauffer l’extérieur du cercle et ainsi le retirer plus facilement. Etalez dans le fond du cercle le mélange beurre-biscuits en tassant bien et en égalisant la surface.

Passez désormais à la crème. Si vous utilisez de la faisselle, essorez-la 1h à l’avance dans une passoire placée au dessus d’un saladier. Il faut lui enlever le maximum d’humidité. Faites ramollir la 1/2 feuille de gélatine dans un bol d’eau froide. Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie avec 5 cl de crème liquide. Placez le reste de crème dans le bol de votre robot pâtissier ou dans un saladier et disposez 10 min au congélateur avec les fouets qui serviront à monter la crème en chantilly. Une fois le chocolat fondu, ajoutez-lui la gélatine bien essorée, mélangez-bien puis versez dans un récipient en verre et laissez tiédir. Montez la crème placée au congélateur en chantilly ferme, ajoutez-y le sucre glace, fouettez à nouveau et réservez. Mélangez le chocolat tiédi au fromage frais afin d’obtenir une crème bien homogène. Incorporez alors délicatement la crème chantilly à l’aide d’une maryse. Versez cette crème dans le cercle, égalisez la surface et placez au frais pendant 1h;

Pendant ce temps, préparez la compotée d’abricots. Lavez et séchez les abricots ainsi que le romarin. Coupez les abricots en dés et versez-les dans une casserole avec le sucre et le romarin. Faites compoter à feu doux 15 min environ. Au bout de ce temps, retirez le romarin et mixez grossièrement la préparation. Replacez sur le feu, ajoutez la gélatine et mélangez bien jusqu’à ce qu’elle soit dissoute totalement. Versez dans un récipient en verre et laissez refroidir. Au bout de ce temps, versez la compotée sur la couche de crème au fromage en égalisant bien. Replacez au frais au moins pour 4h, une nuit dans l’idéal. Une fois le cheesecake bien pris au frais, vous pouvez le démouler en vous aidant d’un chalumeau pour réchauffer les bords du cercle. Placez votre cheesecake sur un plat de service. Décorez avec des quartiers d’abricots frais et de toutes petites branches de romarin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Salade de tomates, pélardon et basilic en damier #bataillefood36

DSC_0383

DSC_0388

DSC_0375

Hello les gourmands, on se retrouve aujourd’hui pour la #bataillefood36, un de mes défis culinaires préférés de la blogosphère. Créé par notre adorable et talentueuse Jenna du Bistro de Jenna, ce défi rassemble chaque mois blogueurs et non blogueurs passionnés de cuisine autour d’un thème choisi par le parrain ou la marraine de l’édition en cours. Ce mois-ci c’est Nicolas du superbe blog de pâtisserie Nicolas est pâtissier qui a été choisi par Frédérique du blog The Crazy Oven pour nous faire bosser. Et ce dernier nous a concocté un joli sujet : la géométrie, avec 2 éléments imposés : un fruit ou légume d’été et une herbe verte. J’ai choisi le plus emblématique des fruits d’été (et celui que je mange le plus sous toutes ses formes), la tomate ! J’aime beaucoup faire des salades qui mélangent diverses variétés et diverses couleurs dans l’assiette. Cette forme géométrique de damier est simplissime et rapide à faire, et c’est quand même plus sympa pour les yeux que tout mélanger dans un saladier. De cette façon, les couleurs des différentes tomates ressortent bien. Pour les tomates, je suis tombée sous le charme de ces magnifiques variétés zébrées chez mon maraîcher bio. Je connaissais depuis longtemps les green zebra mais pas les zebra rouge que j’ai trouvées juste sublimes. J’ai relevé tout cela d’une petite huile parfumée avec le basilic de mon jardin et de lamelles d’un bon pélardon cévenol bien de chez moi ! Comme quoi parfois, pas besoin de se compliquer la vie, le choix de bons produits suffisent à faire une recette à se taper le *** par terre… Maintenant, je file découvrir les créations des autres participants, pour trouver les liens c’est sous la recette que ça se passe…

Pour 4 personnes :

  • 1 grosse tomate ananas
  • 2 tomates green zebra
  • 2 tomates zebra rouge
  • 1/2 pélardon sec
  • 1/2 botte de basilic
  • 4 cuil. à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 1 cuil. à soupe de vinaigre balsamique
  • fleur de sel
  • poivre du moulin

Lavez et séchez les tomates. Coupez-les en rondelles puis en dés de taille égale. Formez des damiers sur vos assiettes de service avec les dés de tomates en alternant les couleurs. Lavez et séchez le basilic. Gardez quelques feuilles pour le décor et mixez le reste avec l’huile d’olive. Arrosez les tomates avec cette huile au basilic. Arrosez avec quelques gouttes de vinaigre balsamique. Parsemez de fleur de sel et poivre du moulin. Grattez la peau du pélardon au couteau puis taillez-le en lamelles à l’aide d’un économe. Disposez-les sur les tomates. Décorez de quelques feuilles de basilic et servez aussitôt.

ob_53e7ea_bataille-food

Nicolas Est Pâtissier , Bistro de Jenna , Ca me rend food , By acb 4 you , Food, Fun, Foto , Des Recettes à Gogo aurélie-et-gourmandises , Keskonmangemaman , La Femme à Tête de Chou , Ma bulle de gourmandise , Mon Bonheur GourmandAux papilles by Virginie , Thecrazyoven , La gourmandise de Violette , Envie d’une recette végétalienne ?Les trois madeleinesLa Polygraphe , La Médecine Passe Par La Cuisine , Cooking in June , Graine de faim kely , Celinblog , My Nomad CuisineLudmilla ,Pâtisseries à croquer , Fraise & Chocolat , Encore un gâteau , J’ai toujours aimé le jaune moutarde , Et rond, et rond, petits Platapons ,Fil et CroqLe blog de Cata , Mademoiselle Mylène , Karibo Sakafo! , Miam La cuisine de Cath , Cuisine en Folie , Cuisinez avec Honorine, Récréacakes , Katia au Pays des Gourmands , Petit Bec Gourmand , Régal de paresse , Craquounette avenue , Cook A Life! by Maeva , Les recettes de Mélanie , Aurore’s Bakery , Au fil du thym , Homemade Maurylise , Creme de sucre , Frambuesa’s KitchenLe goût d’abord , Cyrielle Gourmandise , Petite Cuillère et Charentaises

Rendez-vous sur Hellocoton !

Babas à l’eau de fleur d’oranger et à la fraise (sans alcool)

DSC_0582

DSC_0574

DSC_0576

DSC_0634

On se retrouve aujourd’hui pour une recette toute douce avec les dernières fraises de l’année et ma participation au concours « A vos recettes » du site Mondevis.

traiteur.mondevis.com

C’est la première fois que je réalise des babas et j’ai déjà noté pas mal de recommandations pour les réussir. J’ai utilisé comme recette de base celle des babas au rhum de Mercotte et j’ai adapté quelques petites choses à ma façon. Mon sirop par exemple est réalisé sans alcool et parfumé uniquement à l’eau de fleur d’oranger que j’adore associer à la fraise. Après ce premier test de babas, je retiens que le fait de laisser lever la pâte est bien sûr primordial et qu’il vaut mieux trop la laisser reposer plutôt que pas assez. La température pour une bonne levée est très importante. En été, s’il fait très chaud (30° environ), vous pouvez la laisser lever à température ambiante. En hiver, placez la pâte sur un radiateur. Ensuite, il faut aussi beurrer les moules à la perfection afin d’avoir des babas esthétiques. Les miens ne sont pas top top, ils ont un peu accroché aux moules, j’y ferai plus attention la prochaine fois. Enfin, le moment de l’imbibage est crucial et j’ai moi-même expérimenté ce qu’il ne faut surtout pas faire, à savoir imbiber des babas encore chauds dans un sirop lui aussi chaud. Heureusement, je n’y avais mis que la moitié de mes babas car ils se sont complètement délités dans le sirop. Ce n’est que lorsque j’ai fait quelques recherches à ce propos que j’ai compris ma bêtise. Désormais, je garde en tête cette règle d’or pour l’imbibage : babas froids avec sirop chaud OU babas chauds avec sirop froid. Après tout, c’est en faisant que l’on apprend ! En tout cas, le résultat gustatif était au top. Comme prévu, l’association fraise et fleur d’oranger marche à merveille et donne un résultat très frais et printanier.

Pour 8 à 10 petits babas :

Pour la pâte :

  • 220 g de farine (T55 de préférence)
  • 100 g de beurre mou
  • 50 g de sucre en poudre
  • 2 oeufs
  • 70 g de lait
  • 8 g de levure fraîche de boulanger
  • 3 g de fleur de sel
  • beurre fondu pour les moules

Pour le sirop :

  • 750 g d’eau
  • 400 g de sucre en poudre
  • 170 g d’eau de fleur d’oranger

Pour la garniture :

  • 30 cl de crème liquide entière bien froide
  • 3 cuil. à soupe bombées de sucre glace
  • 2 barquettes de fraises

Pensez à sortir le beurre afin de le faire ramollir à température ambiante 30 min avant de démarrer la recette. Tamisez la farine dans le bol d’un robot ou dans un saladier. Emiettez-y la levure de boulanger, ajoutez le sel et le sucre. Commencez à mélanger à la main ou si vous utilisez un robot à l’aide du crochet ou de la feuille. Fouettez les oeufs et le lait dans un petit bol et ajoutez-en 2/3 au mélange. Mélangez à vitesse lente puis ajoutez le reste et pétrissez à vitesse moyenne jusqu’à obtenir une pâte lisse et brillante. Ajoutez alors le beurre mou et continuez de pétrir jusqu’à ce que la pâte soit élastique et commence à se détacher des parois du bol. En tout, le pétrissage doit durer 10 min environ. Couvrez le bol d’un linge propre et laissez lever la pâte 1h dans un endroit chaud (28° environ). Elle doit doubler de volume.

Au bout de ce temps, à l’aide d’un pinceau, badigeonnez généreusement de beurre fondu des moules à babas individuels en métal ou en silicone. A l’aide d’une poche à douille, remplissez les moules de pâte aux 2/3. La pâte est très élastique, coupez-la aux ciseaux à la sortie de la poche. Laissez pousser 1h de plus dans un endroit chaud afin que les babas prennent du volume. Préchauffez le four à 180° et enfournez 20 min environ, les babas doivent être bien gonflés et avoir une belle couleur dorée assez prononcée. S’ils ne sont pas assez cuits, ils réagiront mal au moment de l’imbibage au sirop. Démoulez-les à la sortie du four et laissez-les complètement refroidir sur une grille.

Réalisez le sirop. Dans une petite casserole, versez l’eau, l’eau de fleur d’oranger et le sucre. Portez à ébullition puis laissez tiédir un peu. N’oubliez pas la règle d’or pour imbiber les babas : si les babas sont froids, on utilise un sirop chaud, si les babas sont chauds on utilise un sirop froid. Versez le sirop dans un récipient creux. Trempez-y les babas, laissez imbiber 2 min puis retournez-les et laissez imbiber 2 min de plus. Ils doivent avoir absorbé la quasi totalité du sirop. Egouttez-les sur une grille. S’il reste beaucoup de sirop, versez-le sur les babas. Une fois bien imbibés, placez vos babas au frais 2h au moins.

Préparez la chantilly. Placez la crème liquide ainsi que le saladier et les fouets qui serviront à la monter 10 min au congélateur. Une fois que tout est bien froid, montez la crème en chantilly ferme. Versez le sucre glace en pluie et mélangez bien. Réservez au frais. Lavez, séchez et équeutez les fraises. Coupez la moitié des fraises en deux et le reste en petits dés. Garnissez les babas d’une petite cuillerée de fraises en dés. A l’aide d’une poche à douille, garnissez généreusement de chantilly. Décorez avec les fraises coupées en deux et réservez au frais. Conservez-les 24h maximum, la chantilly ne tiendra pas plus.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !